×

Web2Day 2018, retour sur le grand événement nantais des métiers du numérique

  • 25 juin 2018

Le Web2Day fêtait ses 10 ans du 13 au 15 juin. Pour cela, l’incontournable festival nantais du numérique a réuni plus de 15000 participants autour de 220 conférences. On y était et on vous partage ce qu’on en a retenu !

Intelligence artificielle

L’un des sujets les plus présents lors de ce Web2Day était l’intelligence artificielle (IA). De plus en plus performante, elle est amenée à être présente dans de nombreux métiers ces prochaines années. Cependant, beaucoup de questions se posent autour de l’IA. C’est un thème qui effraie une partie de la population, qui se dit avoir peur de la robotisation, du dépassement de l’humain et de la suppression de postes. Mais pas de panique, cet énorme progrès technologique n’est pas près de dépasser l’humain. Au contraire elle va être développée de façon à nous aider et à effectuer les tâches les plus contraignantes. En effet, l’intelligence artificielle est un programme extrêmement complexe à mettre en place, basée sur des données, des algorithmes et un apprentissage sans fin. C’est pourquoi d’après William Eldin (CEO de XXII), il n’y a aucune raison d’avoir peur, dans le sens où l’on est extrêmement loin de pouvoir programmer une IA capable de ressentir des réelles émotions, dépassant l’intelligence humaine.

Il faut donc retenir que l’intelligence artificielle est l’un des plus grands progrès technologiques et qu’il évoluera dans le but d’être au service de l’homme.

conférence web2day

Chatbot & marketing conversationnel

Un autre élément qui est en pleine évolution ces dernières années et donc présent lors des conférences du Web2Day : le marketing conversationnel. Cette technique qui consiste à rapprocher les marques de ses clients est un puissant outil de vente , et révolutionne la relation client. En effet, les milennials recherchent désormais de l’instantanéité, de la simplicité, de la transparence et de la personnalisation dans leur relation avec les marques.

Le marketing conversationnel est mis en place à travers des chatbots, administrés soit manuellement soit avec de l’intelligence artificielle. En effet, l’intelligence artificielle est en pleine évolution concernant le marketing conversationnel, et les chatbots vont devenir de plus en plus intelligents. Il faut aussi savoir que beaucoup d’entre eux sont mis en place sur Messenger (application présente sur 9 smartphones sur 10).

Concevoir une expérience conversationnelle avec une bonne intelligence artificielle permet :

-Un gain de temps

-Un service fiable

-De s’exprimer simplement et naturellement

-Rendre le service accessible à tous

Vous n’utilisez pas encore de chatbot ? N’hésitez pas en mettre en place sur votre site internet grâce à des entreprises telles que iAdvize, ou bien sur Messenger avec des outils comme Botsify.

conférence web2day 2

Social Media & Datas

Vous le savez, les réseaux sociaux font désormais partie de la vie d’une grande part de la population. À un tel point qu’aujourd’hui, tout le monde est un peu devenu un média dans le sens où, parfois, des diffusions en direct d’internautes ou de célébrités sont plus regardées que la télévision ou d’autres médias.

De ce fait, les marques sont elles aussi de plus en plus présentes sur les réseaux sociaux, et les utilisent comme de réelles plateformes de communication. Le story telling est une pratique déjà utilisée par un certain nombre d’enseignes sur les réseaux sociaux, qui peut être très performante si elle est bien réalisée. Elle consiste à raconter des histoires via différents types de contenus, en essayant perpétuellement de se différencier et d’innover. Pour cela, il est impératif de bien connaître son audience et de personnaliser le discours si possible, puis d’adapter son format aux différents médias suscités.

Lors de sa conférence, Barbara CHAZELLE a évoqué les tendances éditoriales :

  • Messagerie instantanée
  • Agents conversationnels (chatbots, assistants vocaux)
  • Intelligence artificielle
  • Réalité augmentée
  • Réalité virtuelle
  • Podcast et micro podcast
  • Contenus mobile prémium (studio +, …)
  • Newsletter très ciblée
  • Contenus de niche, de plus en plus précis et spécialisés

Enfin, elle a conclu en expliquant que ce n’est pas la taille du contenu qui compte, mais la pertinence auprès de votre audience !

Concernant les données géolocalisées, Rémi BOIS nous a fait part de son expérience et de ses conseils. Comme vous le savez certainement, le marché du print est en baisse, et celui du digital en croissance. Les données issues du digital sont donc très élevées et il y a de nombreux moyens aujourd’hui pour réussir à toucher la bonne audience. Ainsi, pour les publicités en ligne, il est essentiel d’effectuer une data analyse afin de prévoir au mieux le nombre d’impressions. Pour augmenter le plus possible le nombre d’impressions et donc la qualité de la publicité prévue, il est important d’analyser trois aspects : le nombre d’habitants, le nombre d’emplois, les types d’emplois. En effet, il ne faut pas seulement se baser sur le nombre d’habitants. Car un code postal peut comporter un grand nombre d’habitants, mais il faut aussi regarder où ces personnes travaillent, car c’est lors du temps de travail que le plus grand nombre d’impressions seront réalisées (en fonction du type d’emploi).

Ainsi, pour bien prévoir tout cela, il faut chercher les données intéressantes grâce à l’open data, puis cartographier les résultats.

conférence web2day 3

Le danger des hackers pour les entreprises

C’est Julien GADANHO qui nous a fait part de son expérience d’hacker. Lors de sa conférence au web2day, il nous a montré à quel point les jeunes entreprises peuvent être vulnérables face aux attaques informatiques. Cela est notamment liés aux identifiants et mots de passe des différents comptes de l’entreprise. Tout d’abord, Julien expliquait qu’il faut faire attention, en permanence et dans toutes les situations, à la divulgation des identifiants et à l’affichage de ces derniers (qui peut les avoir ? et où peut-on les trouver ?). Il faut se méfier de cela car il suffit qu’une seule personne externe à l’entreprise en prenne connaissance, puis une attaque est très vite arrivée. Par la suite, il ne faut pas mettre en place des mots de passe trop simples car les hackers, grâce à des outils, peuvent faire un énorme listing des mots de passe « simples » et en rapport avec l’entreprise, puis trouver automatiquement le bon. C’est pourquoi il vous ai fortement recommandé d’utiliser des mots de passe complexes. Mais aussi des outils tel que lastpass afin de protéger l’ensemble de vos mots de passe.

conférence web2day 4

Start-up & Culture d’entreprise

Olivier Ramel, co-fondateur de Kymono, nous a parlé de l’importance de la culture au coeur des entreprises. Sa start-up propose de personnaliser des vêtements et des accessoires pour les entreprises. Ces dernières travaillent aujourd’hui de plus en plus sur la culture en leur sein. Une entreprise n’est pas une marque mais elle agit de même sorte : elle fédère une communauté. Ainsi, la culture d’une entreprise est devenu un enjeu prioritaire car elle réunit et participe à la construction de la société.

La culture d’entreprise définit le fonctionnement de la structure, son identité, son esprit et permet de se différencier de ses concurrents. Il peut s’agir de rites communs, de langages, de méthodes de travail, ou encore de codes vestimentaires.

Par leur proposition de vêtements personnalisés, Kymono met en valeur la question sur le sentiment d’appartenance dans le milieu de l’entreprise. Il y a désormais une volonté de rendre la vie professionnelle le plus agréable possible dans le but d’attirer des talents et surtout de les garder.

La culture en entreprise se construit petit à petit et elle participe au bien-être de ses employés. Elle est source de cohésion et de motivation pour ses salariés. Ainsi, elle augmente leurs performances. Enfin, elle véhicule une image positive et peut devenir un critère de choix pour ses futurs employés. Si vous voulez en savoir plus, découvrez 5 éléments clés pour batir une culture d’entreprise.

conférence web2day 5

Détails & Applications

Thomas Buvignier, UX designer a évoqué lors de sa conférence “Il n’y a pas de magie tout est dans les détails!”, l’impact de ces derniers sur les utilisateurs. On les appelle les micro-interactions. Elles participent à l’univers de l’application afin d’améliorer l’expérience de l’utilisateur. Thomas Buvignier compare le parc d’attraction Disneyworld aux applications : ce n’était pas le premier parc au monde à ouvrir ses portes, cependant, ce qui fait son succès est son souci du détail. C’est exactement pareil pour les applications.

Ces micro-interactions fonctionnent sur différents principes. Elles peuvent informer l’utilisateur, pour aider son parcours dans l’application par exemple. D’autre part, elles visent à distraire afin de détourner l’attention de l’internaute comme le fait de mettre une animation pendant le temps de chargement d’une page. Les micro-interactions peuvent expliquer, guider l’utilisateur dans son cheminement sur l’application. Enfin elles tendent à attirer l’utilisateur mais aussi à l’amuser et par conséquent elles tissent un lien émotionnel avec lui. Ainsi, elles rendent l’application plus appréciable car celle-ci propose une expérience unique.

Les micro-interactions créent une réelle identité à l’application, non seulement visuelle mais également interactive, ainsi, elles vont améliorer votre UX design (Expérience utilisateur) et donc augmenter le temps de visite de vos internautes sur votre site.

conférence web2day 6

 

Pour conclure, notre expérience au Web2day 2018 a été plus que bénéfique. Entre rencontres, conférences, découvertes, tout s’est très bien déroulé. L’équipe One x Fidlid est très satisfaite et ravis par ces trois jours bien animés et par l’organisation de l’évènement. Nous renouvellerons l’expérience avec grand plaisir l’an prochain en quête de nouveauté et d’innovation. Et si vous voulez en voir plus, découvrez les nombreuses photos du festival.

 

Top